Ouvrir une boutique est une sacrée aventure que nous vous souhaitons de vivre. Mais pour cela il faut bien y être préparé. Vous trouverez ici tous les conseils nécessaires pour ouvrir votre boutique !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de détails. Si vous n’êtes pas de Lyon et avez besoin d’aide pour organiser votre visite chez NIV, nous pouvons vous aider à l’organiser. Appelez nous au 04 37 24 90 42.

  • Budget et statut juridique.

Le budget est le premier élément à considérer avant l’ouverture d’une boutique. Bien évidemment il faut prendre en compte le coût de la boutique en elle-même (matériaux, produits, stocks…), mais il faut penser aussi aux salariés et aux différentes taxes.

Tout ceci peut avoir un prix conséquent, surtout les premières années avant que la société devienne rentable. Le budget va aussi dépendre du statut juridique de l’entreprise. La SARL est souvent la plus utilisée. En effet elle donne de nombreux avantages comme la limitation de la responsabilité des associés, ou encore le fait que le gérant peut être assimilé à un salarié, et peut donc bénéficier de certaines protections sociales. Mais il existe d’autre statut qui peuvent être intéressants et plus adaptés à votre type de société comme l’auto-entreprenariat, le statut de commerce ambulant… Tout ceci peut paraître compliqué, mais avec l’aide de vote chambre de commerce, de votre comptable et de la banque, dont sera cliente votre entreprise, ces étapes se feront plus naturellement.

Si vous n’avez aucunes connaissances sur ces sujets il existe aussi des organismes comme la fédération des centres de gestion agrées qui pourront vous former, cela vous permet aussi d’obtenir de nombreux avantages fiscaux.

L’ouverture d’un commerce est aussi soumise à plusieurs formalités administratives, le premier endroit où vous devrez vous renseigner est le centre de formalité des entreprises qui dépend directement de la chambre de commerce et de l’industrie, ils vous aideront dans votre démarche, et ils sont nécessaires pour obtenir votre immatriculation, ou encore votre inscription au registre des impôts. Ils vous guideront aux niveaux de l’aspect juridique (affichage des prix, pratiques commerciales…) qui est très important, savoir si vous désirez louer ou non votre fonds de commerce qui n’est pas à confondre avec le bail commercial… Renseignez-vous auprès de votre CCI ou des services publics : http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F23571.xhtml .

 

  • La stratégie de marque

Après avoir pensé au plus sérieux, pensons au plus fun, qui n’en demeure pas moins sérieux.

Vous vous apprêtez à créer une boutique ! A qui va-t-elle s’adresser ? Il est important de bien définir l’identité de votre marque ! Vous souhaitez ciblez les femmes, les hommes, les enfants ? Après avoir défini ceci, quel style auront ces personnes ? Classique ? Entre 25 et 40 ans ? Minces, Rondes, les deux ?

Une fois que vous aurez définit ça, il faudra trouver un nom à votre boutique, et pas n’importe lequel, un nom dans lequel vos clients-cibles pourront se reconnaitre. Il faut qu’ils soient fiers de dire « Devine ce que j’ai trouvé chez … ».

Le style de votre boutique devra aussi correspondre à son nom et au style de vos clients. Essayer de créer une ambiance avec de la décoration, de la musique, une odeur… C’est pour cela que plusieurs éléments seront à prendre en compte comme le choix des couleurs des vêtements que vous prendrez, car une fois dans votre boutique ils dégageront une atmosphère par leurs dispositions par exemple. Des grandes marques comme Zara ont tout un centre avec de fausses vitrines où des designers professionnels de haut niveau travaillent toutes les semaines sur le design des vitrines Zara. Pour toute cette partie design et conseil, pas besoin de faire appel à un designer hautement qualifié ou à un étalagiste, vous pouvez tout simplement demander conseil à votre grossiste qui saura vous orienter, envoyez lui des photos de votre boutique.

Il va de soi que l’emplacement de votre boutique dépendra aussi de votre clientèle, choisissez un lieu qu’elle apprécie et qu’elle fréquente, un lieu où il y a du passage.

Comme nous le sous-entendons dans cette partie sur la stratégie de marque, tout doit tourner autour du client, c’est pour cela que nous parlons de consomm’acteurs et non plus de consommateurs. Aujourd’hui ce ne sont plus les marques qui imposent les produits aux clients mais les clients qui communiquent aux marques ce qu’ils veulent. C’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter à créer une communauté autour de votre marque. Créez une page Facebook, animez-la, observez les goûts de vos consommateurs, n’hésitez pas à leur demander leur avis, chouchoutez-les, faites-les gagner des cadeaux, organisez des évènements dans votre boutique !

Si votre boutique est assez développée et qu’un certain nombre de vos clients habitent loin, ou que vous avez besoin d’un catalogue, n’hésitez pas à vous créer un site e-commerce ou du moins un catalogue en ligne. Aujourd’hui le e-commerce fait partie de l’identité de la marque comme la boutique, c’est pour cela que l’on parle de stratégie multicanale, le site et la boutique doivent être similaire, on doit pouvoir retrouver la même atmosphère. Si vous n’avez pas les moyens de vous créer un site e-commerce ce n’est pas très grave, vous pouvez avoir simplement un catalogue où vos clients peuvent aller se renseigner sans se déplacer. Il existe de nombreux site gratuit, comme WIX qui est le plus connu en France, très moderne, et très simple à utiliser, vous pourrez créer un site en moins de 5 H ! Le seul inconvénient de ces sites est le référencement, ou le positionnement de votre site sur une page Google, il faudra bien donner à vos clients l’adresse exacte de votre site. Mais c’est déjà un bon point de départ car aujourd’hui beaucoup de personnes n’ont plus le temps de se déplacer et préfèrent se renseigner sur internet avant.

  • Entrer dans le monde de la mode

La mode est un monde très spécial où il faut sans cesse se documenter sur les tendances, les dernières nouvelles, tout en gardant en tête l’identité de sa marque. Il existe de multiples manières de se documenter, blog, magazine, salon, via ses concurrents, via ses fournisseurs. Il est bien de regarder un peu tout, même si les fournisseurs grossistes sont un très bon point de repère, eux qui se rendent régulièrement chez leurs fournisseurs ou fabricants, sont généralement dans les premiers à être au courant de la mode. Ne les considérez pas comme de simples fournisseurs mais plutôt comme des modèles ou des conseillers.

La mode est un monde rude, non seulement parce que le diable s’habille en Prada, mais aussi pour la concurrence. Il existe un nombre fou de boutique en France qui suivent la mode, qui ont des produits similaires. Difficiles de se démarquer ! D’où l’importance de la stratégie de marque vue précédemment.

Source photo :
inslee.net
mylittle.fr

NOUS DISTRIBUONS 17 MARQUES DONT...